Just Another Personal Story…

Lionel Clément Storytelling

Un jour, j’ai pris conscience que je savais écrire, et que cette écriture était certainement le plus magnifique super pouvoir qui était en ma possession.

J’avais 8 ans, alors, et notre maitre d’école nous avait proposé un exercice : raconter une histoire que nous inventerions de toutes pièces…

J’ai cherché longtemps… Je ne savais pas ce que cela signifiait, raconter une histoire.

Et puis, soudain, une image est venue dans mon esprit : celle d’un chat au pelage tout rose, et qui avait, quand on le caressait, le pouvoir de rendre les gens heureux.

J’ai passé de longues heures à écrire cette histoire, revenant sans cesse sur mon texte pour bien choisir chaque mot, chaque tournure, avec le peu que j’avais à l’époque à ma disposition.

Puis, est venu le jour de la restitution de ce travail : chaque enfant devait passer devant toute la classe pour raconter l’histoire qu’il avait imaginé.

Quand est venu mon tour, c’est fébrile que je me suis rendu au tableau noir, et que j’ai commencé à raconter l’histoire de Luximaxi le chat rose…

J’ai alors senti que se passait quelque-chose d’extraordinaire dans la salle de classe : tous les élèves, et le maitre y compris, étaient émerveillés par ce que j’avais passé tant de temps à écrire.

Mon histoire a été unanimement élue meilleure histoire de toute la classe, et, longtemps plus tard, j’ai continué à lire cette histoire qui a malheureusement, près de quarante ans plus tard, disparue, sauf dans ma mémoire.

C’est alors que j’ai compris le pouvoir des histoires, et que, quoiqu’il arrive, j’en ferai un jour mon métier.

Aujourd’hui, j’ai réussi à atteindre mon objectif : je suis un storyteller professionnel et je travaille avec les plus grandes entreprises.

Mais il me manquait un espace rien qu’à moi, mon espace de créativité. C’est pour cela que j’ai créé ce blog, sur lequel je raconte ma propre histoire.

J’espère que vous prendrez beaucoup de plaisir à venir vous y promener. Je vous demande d’être indulgent, car ici, il n’y a que mes mots, souvent sans fard. Mais ils sont sincères, et je crois que c’est finalement l’essentiel.

Je vous souhaite la bienvenue dans mon propre storytelling…