Personal Branding : stop au personal branling sur les réseaux sociaux !

J’en ai un peu marre de lire n’importe quoi concernant le personal branding sur les réseaux sociaux…

Parce qu’à vouloir à tout prix se présenter comme des experts en création de marques personnelles, beaucoup de personal branders confinent aux personal branleurs…

Je sais, je suis peut-être un peu rude, mais c’est aussi l’objectif de ce blog : affirmer ce que je pense sans langue de bois, le plus loin possible de la com aseptisée qui pullule dès qu’on parle de digital.

Bref, le personal branding, c’est quoi exactement ? Et en quoi travailler son personal branding va-t-il me permettre d’optimiser ma performance commerciale ?

Le personal branding permet de cultiver sa différence

Prenons deux prestations équivalentes, par exemple, deux prestations de social selling, et mettons-nous (oui, je sais que c’est ça le plus dur…) dans la peau de notre prospect potentiel : comment faire la différence entre les deux prestations ?

Parce que c’est clair que les deux prestations, si je n’isole que leurs caractéristiques techniques, seront à quelques détails près, totalement identiques. Que voulez-vous, nous vendons tous la même chose… Et même si vous pensez avoir le produit le plus original du monde, je suis certain que si vous creusez bien, vous trouverez un type qui a eu la même idée…

Bref, pour le prospect, aucun élément de différenciation entre les deux prestas… Reste, pour faire la différence, à s’intéresser à un autre élément indissociable de la prestation : celui qui la vend ! Et c’est là qu’intervient le personal branding (très différent du personal branling, mais nous y reviendrons…).

Car la personnalité du vendeur constitue, au final, le seul élément de différenciation possible : plus, donc, cette personnalité sera lisible pour le prospect, plus ce dernier achètera telle ou telle prestation.

C’est ce qu’on appelle le personal branding : rendre lisible la personnalité du vendeur pour en faire un argument de vente à part entière.

Le personal branding, c’est avant tout une affaire de storytelling

Sauf que dès qu’on parle de personal branding, la plupart passent à côté de l’essentiel, à savoir que le personal branding n’est pas la glorification de son ego, mais la narration de son histoire ou storytelling.

Ainsi, le personal branding ne signifie pas porter un vêtement particulier, utiliser telle ou telle couleur, ou encore tel angle spécifique dans sa communication. Cela ne signifie pas non plus packager une offre générique pour en faire une offre attractive : une prestation reste une prestation avec un résultat attendu par le client, peu importe l’habillage que vous voulez bien lui donner ! Inutile de chercher à faire prendre à votre prospect des vessies pour des lanternes afin qu’il achète : la réalité sera nécessairement déceptive, même si votre prestation s’avère de qualité, parce que vous aurez vendu autre chose que votre prestation.

Non, le personal branding, pour être efficace, doit véritablement s’ancrer dans VOTRE histoire, c’est à dire dans tout ce qui a fait, dans votre passé tant personnel que professionnel, que vous en êtes arrivé à exercer votre activité.

  • Premièrement, parce que cette histoire vous confère votre légitimité : à l’heure du « Fake it, until you make it » si courant sur le web, sachez qu’il vaut mieux être légitime qu’amusant pour pérenniser son activité.
  • Deuxièmement, parce que cette histoire, si elle est bien écrite, va faire ressortir un élément essentiel de votre prestation, à savoir votre WHY, c’est à dire, au sens le plus pur du terme, les raisons profondes pour lesquelles vous faites ce que vous faites, conférant à votre prestation, par la même, sa force et son originalité.

Que vous le vouliez ou non, personne n’achète une prestation pour ce qu’elle est, mais pour l’empathie nouée avec celui qui la vend.

Alors, personal branding ou personal branling ?

Malheureusement, c’est le personal branling qui triomphe sur les réseaux sociaux : glorification d’egos exacerbés qui, à grands renforts de selfies, de posts au storytelling larmoyant, et de portes ouvertes enfoncées, donnent du personal branding une image faussée.

C’est d’ailleurs le premier retour de nos clients dès que nous parlons de personal branding. L’un d’eux me disait récemment : « je suis un mec sérieux, je n’ai pas envie de passer mon temps à raconter ma vie, même si l’efficacité commerciale de ma boîte en dépend ».

Sauf que le personal branding, cela ne signifie pas raconter sa vie et avoir une communication exclusivement centrée sur soi : le personal branding, c’est surtout raconter à votre client une histoire dans laquelle il saura se projeter avec vous pour atteindre ses objectifs.

Catégories :

Un commentaire sur « Personal Branding : stop au personal branling sur les réseaux sociaux ! »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.